Laïka Orthodoxie

by Simiam Lucis

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €5 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Laïka Orthodoxie via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 15 days

      €10 EUR or more 

     

  • Full Digital Discography

    Get all 17 Daath Records releases available on Bandcamp and save 30%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of 4 million, Learning to be me, Voyage électrique, Musungu, Remanences, Studio sopra un frammento sonoro, Variance V, La troisième heure, and 9 more. , and , .

      €44.80 EUR or more (30% OFF)

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
05:17
7.

about

Laïka (du russe : Лайка, « petit aboyeur ») est une chienne du programme spatial soviétique et le premier être vivant mis en orbite autour de la Terre. Ele a été lancée par l’URSS à bord de l’engin spatial Spoutnik 2 le 3 novembre 1957, Après le succès de Spoutnik 1, Nikita Khrouchtchev voulait le lancement d’un second engin pour le 7 novembre afin de célébrer le 40e anniversaire de la révolution russe. Dans l’urgence, sans étude préalable, Spoutnik 2 a été construit en quatre semaines. Pour respecter l’échéance imposée, un nouveau satelite, moins sophistiqué, devait être conçu. En plus de sa mission principale — envoyer un être vivant dans l’espace — Spoutnik 2 contenait une série d’instruments scientifiques, notamment des spectromètres pour étudier les radiations solaires et les rayons cosmiques. La presse américaine surnommait Laïka « Muttnik » (« mutt » signifiant « chien bâtard » + le suffixe -nik). Son pedigree est inconnu, bien qu’il soit couramment accepté qu’ele était probablement née d’un croisement d’un husky (ou d’une autre race nordique) et d’un terrier. Deux assistants furent affectés à sa surveilance avant le lancement. Juste avant le décolage, le pelage de Laïka fut épongé à l’aide d’une solution faiblement alcoolisée et soigneusement toiletté. On enduisit d’iode les parties de son corps où des électrodes seraient implantées pour surveiler ses fonctions corporeles. Au maximum d’accélération lors du lancement, le rythme respiratoire de Laïka grimpa jusqu’à trois à quatre fois son rythme normal. Les sondes montrèrent que sa fréquence cardiaque était de 103 battements/minutes (bpm) avant le lancement et avait atteint 240 bpm au début de l’accélération. Après que Spoutnik 2 eut atteint son orbite, la coiffe protectrice fut larguée avec succès. Cependant, le dernier étage du lanceur ne se sépara pas comme prévu, empêchant le système de régulation thermique de fonctionner correctement. Une partie de l’isolation thermique se déchira, ce qui éleva la température de la cabine à 40 °C. Après trois heures en impesanteur, le pouls de Laïka était revenu à 102 bpm16 ; le retour au rythme cardiaque « normal » prit trois fois plus de temps que lors des essais au sol, signe du stress enduré par la chienne. Au bout d’approximativement cinq à sept heures de vol, Laïka ne donna plus aucun signe de vie. Spoutnik 2 fut finalement détruit (avec la dépouile de Laïka) en rentrant dans l’atmosphère terrestre le 14 avril 1958, cinq mois plus tard, après avoir effectué 2 570 rotations autour de la Terre.

credits

released July 7, 2011

©Dessins/Yasmine Blum

tags

license